top of page

Un savon saponifié à froid, rien de mieux pour votre peau !

Dernière mise à jour : 22 nov. 2023

Rien de mieux qu'un savon saponifié à froid pour votre peau !


saponification-a-froid
Les savons saponifiés à froid fabriqués par votre artisan. Crédit photo : Carine Billot.

Du savon, vous en utilisez tous les jours, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que le compagnon indispensable de votre toilette quotidienne contient vraiment ? Du célèbre savon de Marseille aux multiples choix qu’offrent les rayons des supermarchés, on a vite fait de s’y perdre… Sans compter que ces produits élaborés industriellement agressent notre épiderme. Il est temps de revenir à la simplicité et pour cela, rien de mieux pour votre peau qu’un savon saponifié à froid fait par un artisan. On vous explique comment on le fabrique et on vous dit pourquoi il est naturellement et écologiquement bon. Après cela, vous n’achèterez plus un savon de la même manière !


Qu’est-ce que la saponification à froid ?

Comment fait-on du savon ?

Commençons par les bases. Le processus chimique de fabrication s’appelle la saponification et pour cela, on a besoin de trois ingrédients :

  • un alcali, autrement dit la soude caustique (hydroxyde de sodium pour les savants) ;

  • un corps gras (graisse, huile ou beurre) ;

  • de l’eau.

En les mélangeant, on obtient du savon et de la glycérine, le composant hydratant pour la peau. L’ajout d’autres matières pour colorer, parfumer ou apporter une texture est facultatif. Intéressons-nous maintenant aux procédés, on en compte essentiellement deux : à chaud ou à froid. Nous faisons ici la différence entre les pratiques industrielles et la manière artisanale.

La saponification industrielle à chaud

Comme son nom l’indique, cette méthode consiste à chauffer les corps gras à haute température : entre 80° et 100°, pendant plusieurs heures voire plusieurs jours. Elle permet de gagner du temps sur le processus de fabrication et le séchage, qui dure entre 24 et 48 H. On utilise le plus souvent de l’huile de palme ou des graisses animales, pour leur faible coût, et plus de soude pour accélérer la réaction et gagner en rentabilité. Pour enlever complètement la soude qui ne s’est pas transformée en savon, on lave celui-ci à l’eau salée (relargage), ce qui élimine presque toute la glycérine. Ensuite, on sèche la pâte et on la débite en billes ou en copeaux appelés bondillons. Le résultat ? On obtient un produit moins hydratant et moins nourrissant.



La saponification à froid


saponification-a-froid

Dans ce processus, on mélange les huiles ou les beurres à température ambiante, idéalement 35°. Dans des conditions tropicales, comme à la Réunion, c’est parfait ! Ensuite, on ajoute la quantité de soude nécessaire pour que les graisses se transforment en savon. On atteint une température de plus ou moins 40°, car la réaction entre les deux composants dégage de la chaleur. Après avoir coulé la pâte de savon dans un moule, on attend 48 H pour que la saponification suive son cours. Viennent enfin l’heure du démoulage, puis le séchage qui dure entre 4 et 6 semaines. La lenteur et la patience sont ici un gage de qualité.


Pourquoi il n’y a rien de mieux qu’un savon saponifié à froid pour votre peau

Vous avez des problèmes de peau tels que la sécheresse ou des sensations de tiraillement ? Avant de vous précipiter pour acheter des crèmes ou des laits hydratants, regardez de près la composition de votre savon sur l’emballage. Si vous voyez une longue liste d’ingrédients aux noms très hermétiques, c’est mauvais signe… Graisses animales (sodium tallowate = suif de bœuf ou de mouton), tensioactifs irritants, comme le sodium laureth sulfate, parabens, parfums de synthèse… Autant de substances chimiques nocives pour votre corps. Les marques industrielles que l’on retrouve dans les commerces ou en pharmacie ne vous offriront jamais la qualité garantie par un artisan.

Avec sa composition minimaliste, le savon à froid s’apparente à un véritable soin à lui tout seul. Les propriétés nutritives des matières premières sont entièrement préservées puisqu’elles ne sont pas chauffées. Ainsi, on conserve la glycérine qui contribue à protéger le film hydrolipidique de la peau. De plus, il convient à toute la famille, tous les âges et tous les types de peaux ! En effet, pour les rendre encore plus doux, les savonniers ont recours au surgraissage.

Essayez notre savon « Douce Heure », adapté pour toute la famille.


savon-saponifie-a-froid-delicathe
Le savon Douce Heure by Délicathe.

Cette pratique confère au savon des vertus ultra-nourrissantes. Elle se décline de deux façons : soit en ajoutant une huile spécifique (olive, coco, ricin, karité, etc.) « à la trace » — quand la consistance de la pâte s’épaissit —, soit en réduisant la soude. Idéalement, le savon contient entre 5 et 8 % de surgras contre 1 % seulement en moyenne pour un savon industriel. Vous pouvez donc l’utiliser aussi bien pour le corps et le visage que pour les cheveux. Ses caractéristiques en font un produit à la fois remarquable et économique.

Utiliser des savons à froid, c’est éthique et écoresponsable

Quand vous voulez acheter du bon pain, où allez-vous ? Chez votre boulanger préféré, n’est-ce pas ? Vous êtes sûr d’y trouver une baguette traditionnelle qui ne fait pas le poids face à la baguette industrielle. Alors, dites-vous que la même logique s’applique pour le savon que vous utilisez tous les jours. Vous le trouvez trop cher chez un artisan savonnier ? Détrompez-vous, vous ferez des économies ! On utilise beaucoup moins de produit donc ça dure plus longtemps. Préservez-le de l’humidité en le posant au sec sur un porte-savon en béton ou aimanté, il se conserve dans le temps. Comptez entre 3, 50 € et 10 € pour un savon à froid de 100 g. Faites le test avec les savonnettes industrielles, en plus d’agresser la peau, elles fondent comme neige au soleil !


joli-porte-savon-beton
Les porte-savons en béton Délicathe.

À cet aspect s’ajoute un argument de poids qui concerne la préservation de l’environnement. Savez-vous que la fabrication d’un savon à froid est bien plus écologique ? Vous l’aurez compris, le processus ne génère aucune pollution puisqu’il consomme très peu d’énergie. Pas de surconsommation d’eau. A contrario, un savon à chaud requiert énormément d’eau pour séparer le savon et la glycérine et pour la purification. Dans un gel douche aussi, l’eau est l’ingrédient principal (de 70 % à 95 %). Dans un savon à froid, pas d’ajout de produits synthétiques comme les conservateurs, très peu biodégradables. Et pour finir, les artisans savonniers se montrent soucieux de proposer des emballages respectueux de la nature, simples et facilement recyclables, avec des encres végétales ou pas d’emballage du tout.



savon-artisanal-delicathe
Un magnifique savon artisanal Délicathe.

La saponification à froid, c’est tout un art ! Voyez par vous-mêmes ces savons faits main, beaux et uniques. En les adoptant, vous faites un bon geste pour votre peau, pour la planète et pour les petits producteurs. Offrez-vous ce cadeau !








Sources :

Posts récents

Voir tout

ความคิดเห็น


  • Instagram
  • Facebook
  • TikTok
bottom of page